Marché du porc : faute de cotation, le secteur est paralysé

FRANCE 3

Les deux principaux acheteurs ont boycotté le marché au cadran de Plérin ce jeudi 13 août, entraînant la paralysie du secteur. Les éleveurs en appellent au Premier ministre.

Le marché au cadran de Plérin (Côtes-d'Armor) est resté fermé encore ce jeudi 13 août. La séance de cotation n'a pas eu lieu et pour cause : la Cooperl et Bigard, les deux principaux acheteurs, ont boycotté l'événement. Ces groupes refusent de payer le kilo de viande à 1,40 euro.

Entre 200 et 300 producteurs sont tout de même venus à Plérin, où 50 000 bêtes devaient être mises aux enchères. La situation s'enlise et angoisse chacun d'entre eux. Michel Bloch, président de l'union des groupements, envoie un message à Manuel Valls face à cette "crise majeure". "Il faut au minimum que ses conseillers nous reçoivent dès demain", déclare-t-il à France 3.

"L'urgence, c'est maintenant"

Un appel a été lancé pour que le marché se tienne demain avec tous les opérateurs du secteur. Sans cotation, tout le marché est désorganisé. "L'urgence, c'est maintenant", martèle Christian Troadec, maire de Carhaix et leader des Bonnets rouges. De nouvelles négociations doivent se tenir cet après-midi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne