Les agriculteurs au bord du gouffre

Des milliers d'agriculteurs sont rassemblés à Paris pour mettre la pression au gouvernement.

Alors que les éleveurs sont rassemblés à Paris, le Premier ministre reçoit actuellement une délégation d'agriculteurs à Matignon. Très en colère, les éleveurs espèrent bien peser sur le gouvernement. Et pour cause, la plupart d'entre eux sont au bord de la rupture. Ils n'arrivent plus à vivre décemment de leur métier. "A l'heure actuelle je n'arrive pas à me retirer plus de 600 ou 700 euros par mois", déplore l'éleveur de dindes, François Kerscaven, face à la caméra de France 2. Conséquence ? "En plus de mon métier d'éleveur, j'ai trouvé un appoint. Je travaille de nuit, je livre les journaux", admet-t-il.

Cinq centimes en plus

Parmi ses revendications : augmenter le prix de la viande. L'homme travaille pour un industriel qui lui impose le prix de sa volaille. "Si on pouvait augmenter de cinq centimes le kilo de volaille, ça représenterait pour le consommateur 2,50 euros par an", assure-t-il.

Nathalie Marchand, éleveuse de porcs, lance également un signal d'alarme : "Si on n'a pas des annonces concrètes sur des aides directes à la réduction de charges, on ne va pas s'en sortir collectivement".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne