Le cri de détresse des agriculteurs sera-t-il entendu ?

FRANCE 3

A l'appel du principal syndicat, la FNSEA, plus de 1 000 tracteurs se sont réunis à Paris, pour réclamer l'aide du gouvernement.

Face à la concurrence européenne et la chute des prix, les agriculteurs sont montés à Paris afin de crier leur ras-le-bol. Ils espèrent des mesures de la part du gouvernement. Pour cela, une délégation d'agriculteurs a rencontré le Premier ministre, ce jeudi 3 septembre.
 
"Les agriculteurs attendent surtout une bouée de sauvetage pour ne pas couler. En clair des actes de la part du gouvernement", rapporte l'envoyée spéciale de France 3 sur place, Anne-Claire Le Sann. 

Une agriculture ambitieuse 

Parmi les mesures envisagées, le gouvernement "pourrait rallonger l'enveloppe de 600 millions d'euros de son plan d'urgence. Objectif ? Favoriser le désendettement, alléger les charges sociales et favoriser la modernisation de l'outil agricole", détaille la journaliste.
 
Mais ce n'est pas tout. Les éleveurs réclament aussi un "moratoire des normes environnementales" ainsi que des "mesures pour une agriculture ambitieuse".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne