Lactalis : la cour d'appel d'Angers autorise la rediffusion intégrale d'un reportage d'Envoyé Spécial

Le siège de France Télévisions, à Paris. 
Le siège de France Télévisions, à Paris.  (FRANCOIS LAFITE/WOSTOK PRESS / MAXPPP)

La cour d'appel d'Angers a autorisé, mardi, la rediffusion d'un reportage de France Télévisions sur le bras de fer des producteurs laitiers contre le géant Lactalis.

La cour d'appel d'Angers a autorisé, mardi 24 janvier, la rediffusion dans son intégralité, d'un reportage sur le bras de fer entre le géant laitier Lactalis et les producteurs de lait, rapporte France Bleu Mayenne. L'enquête avait été diffusée par France Télévisions en octobre 2016.

Le juge de Laval en avait interdit la rediffusion

Le patron du groupe, Emmanuel Besnier, contestait la rediffusion de ce reportage. Visible pour la première fois dans l'émission Envoyé Spécial, sur France 2, on y voyait notamment la propriété du dirigeant d'entreprise à Entrammes, dans la Mayenne.

Deux semaines après la diffusion, le juge des référés de Laval lui avait en partie donné raison, en interdisant à la chaîne de rediffuser les passages montrant des éléments de la vie privée d'Emmanuel Besnier.

La cour d'appel d'Angers ayant rendu un arrêt contraire, le reportage pourra donc être rediffusé à la télévision ou sur d'autres supports.

Vous êtes à nouveau en ligne