En colère, les agriculteurs ont envahi Paris

FRANCEINFO

À Paris, une file interminable de tracteurs a défilé mercredi 27 novembre dans la capitale. La FNSEA suspend le mouvement de grogne. Le Premier ministre recevra une délégation d'agriculteurs le 3 décembre.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Dès l'aube mercredi 27 novembre, les agriculteurs réclament un rendez-vous à l'Élysée. C'est au ministère de l'Agriculture qu'ils ont été reçus dans la soirée. À la sortie de la réunion, la présidente de la FNSEA a suspendu provisoirement le mouvement. "Nous aurons à nouveau une explication mardi 3 décembre" du Premier ministre Édouard Philippe, annonce Christiane Lambert.

De la paille devant le Fouquet's

Toute la journée, plus de 1 000 agriculteurs ont bloqué le périphérique de Paris. Céréaliers et éleveurs avaient quitté leurs terres très tôt pour rouler sur le bitume avec leur tracteur. Dénigrement des agriculteurs, pression sur les prix, charges excessives, nouvelle loi contre les pesticides, les raisons de leur colère sont nombreuses. Des bottes de paille ont été épandues sur les Champs-Elysées. Des actions coup de poing menées par la FNSEA, le principal syndicat. Mardi, il portera les revendications à Matignon.

Le JT
Les autres sujets du JT

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Vous êtes à nouveau en ligne