Éleveurs : la nouvelle bataille du cochon

FRANCE 2

Le groupe Bigard vient d'annoncer une baisse du prix d'achat du porc. Une décision unilatérale que dénoncent les éleveurs.

La missive a mis les éleveurs bretons en colère. Voilà quelques jours, ils recevaient une lettre dans laquelle Bigard, leader du porc en Europe, met fin à l'accord trouvé cet été qui fixait le kilo à un 1,40 euro. Le nouveau prix ? Sept centimes de moins soit 1,33 euro le kilo. "C'est monsieur Jean-Paul Bigard en personne, qui décide sans aucune espèce de dialogue de faire un bras d'honneur à la profession en fixant le prix tout seul", s'agace Paul Auffray, éleveur de porcs à Plouvara (Côtes-d'Armor). "C'est une déclaration de guerre", lance l'éleveur au micro de France 2.

"On ne sait pas où on va"

Depuis cet été, et le départ de Cooperl et Bigard du marché du porc breton, le prix minimum au kilo n'est plus garanti. La guerre des prix était lancée. "C'est très stressant, car on ne sait pas de quoi va être fait la semaine prochaine, qu'est-ce qu'il va se passer. S'il faut continuer à vendre à perte, c'est la fermeture des élevages. On ne sait pas où on va", s'inquiète Didier Lucas, éleveur.
De nouvelles manifestations devraient avoir lieu dès lundi 21 septembre. En Bretagne, près de la moitié des exploitations porcines seraient au bord de la faillite.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne