DIRECT. Les éleveurs en colère maintiennent la pression dans l'Ouest

Des pneus brûlent à Crehen (Côtes d\'Armor), dans une manifestion des éleveurs contre une coopérative laitière, le 24 juillet 2015.
Des pneus brûlent à Crehen (Côtes d'Armor), dans une manifestion des éleveurs contre une coopérative laitière, le 24 juillet 2015. (EMMANUELLE RODRIGUE / CITIZENSIDE.COM / AFP)

Les agriculteurs ont lancé de nouvelles actions en Bretagne et dans le Sud-Ouest.

Ils protestent toujours contre les prix de la viande et du lait. Grandes surfaces, autoroutes et péages sont à perturbés, samedi 25 juillet, par les éleveurs en colère dans tout l'Ouest de la France.

Un accord a minima sur les prix du lait. L'accord a été conclu à l'issue de trois heures de discussion, vendredi. Les producteurs de lait ont arraché une hausse des prix du lait, a minima, qui leur permettra de couvrir leurs frais. Le lait ne pourra leur être payé moins de 340 euros les 1 000 litres, soit une augmentation de 4 centimes par litre par rapport au niveau actuel.

Dans le Sud-Ouest. Des éleveurs protestant contre les prix de la viande et du lait ont neutralisé samedi des péages d'autoroute dans le Lot et déversé du fumier devant des supermarchés de l'Ariège, ont déclaré des représentants syndicaux de la profession. Des tracts appelant notamment à "manger français" et au respect des nouveaux engagements pris cette semaine en faveur des éleveurs ont été distribués.

En Bretagne. Une dizaine d'actions ont été menées contre des grandes surfaces à Muzillac, Vannes, Pontivy, Auray, rapporte Ouest-France. La Loire-Atlantique et la Sarthe sont également concernées.

 

17h17 : La mobilisation des agriculteurs continue. A Parthenay (Deux-Sèvres), les manifestants bloquent l'entrée du parking d'un hypermarché, indiquent nos confrères du Courrier de l'Ouest. Ils avaient déjà effectué une action devant un supermarché ce matin.

15h42 : Péages gratuits et opérations escargot sur autoroute, vérification de la provenance des viandes dans de nombreux supermarchés, les éleveurs restent mobilisés aujourd'hui. Tour d'horizon des différentes actions :

• Dans l'Ariège, plusieurs dizaines d'agriculteurs ont enflammé de la paille et des pneus et déversé du fumier devant deux supermarchés Leclerc et Intermarché de Pamiers.

Dans le Lot, d'autres agriculteurs ont imposé des péages gratuits à Gignac et Cahors-Sud, sur l'autoroute A20, avant des contrôles dans des supermarchés de Cahors. Des tracteurs ont ralenti la circulation, tandis que le péage de Gignac était ouvert gratuitement. A Cahors-Sud, des opérations escargot et péage gratuit ont également eu lieu sur l'autoroute.


Dans les Landes, la FDSEA et les Jeunes Agriculteurs (JA) ont ciblé dans la nuit des grandes surfaces dans cinq localités, noyant sous la paille les parcs à chariots des enseignes Carrefour, Intermarché, Leader Price et Leclerc.


Dans les Deux-Sèvres, des dizaines d'agriculteurs ont bloqué les quatre centres Leclerc du département et ont engagé des discussions sur le prix et l'origine des viandes, ainsi que sur le prix du lait.


Dans le Morbihan, les accès de centres Leclerc ont été bloqués à Vannes et dans sept autres villes par un total de quelque 250 agriculteurs.

• Dans l'Aube, entre 200 et 300 agriculteurs ont filtré les accès aux supermarchés Leclerc, Géant Casino et Carrefour de Troyes.

14h31 : Pour dénoncer l'origine inconnue de la viande dans certains supermarchés, des Jeunes Agriculteurs de Chatillon-Coullons (Cher) ont mené une opération "Viande de nulle part" dans des supermarchés, en collant une étiquette sur ces emballages. Les précisions de France 3 Centre-Val-de-Loire.



(F3 Centre-Val de Loire / V. Dauphoud Eddos)

13h08 : Dans l'Ariège, plusieurs dizaines d'agriculteurs ont enflammé des balles de paille et des pneus sur un rond-point à l'entrée de Pamiers, à proximité de deux super-marchés Leclerc et Intermarché. Par ailleurs, l'échangeur 6 de la RN 20 a été temporairement fermé en sortie, selon Bison fûté.

Et @agri nous signale une action à venir dans l'Aube.

12h44 : A Troyes les agriculteurs bloquent trois hypermarchés.

12h44 : Blocage du centre commercial Leclerc de Guérande. Agriculteurs en colère.

12h46 : Plusieurs de nos lecteurs nous signalent des actions en cours d'éleveurs en colère dans des supermarchés, en Loire-Atlantique et dans l'Aube. D'autres actions ont lieu en Bretagne et dans le Sud Ouest.

Sur Twitter, un journaliste est au côté d'éleveurs de vaches laitières qui veulent arrêter les camions laitiers dans la Manche.

12h21 : Ce matin, 150 à 200 agriculteurs ont bloqué les accès de trois grandes surfaces dans l'agglomération de Troyes (Aube). Les précisions de France 3 Champagne-Ardenne.



(Hicham Rami / France 3 Champagne-Ardenne)

11h59 : Il n'y a pas qu'en Bretagne que les éleveurs se mobilisent ce matin. Dans le Sud Ouest, ils ont neutralisé des péages d'autoroute dans le Lot et déversé du fumier devant des supermarchés de l'Ariège. Les péages sont gratuits à Gignac et Cahors-Sud, sur l'autoroute A 20. Et le trafic est ralenti entre Souillac et Gignac.

11h42 : Reportage de France 3 Franche-Comté en Haute-Saône, où des agriculteurs en colère ont déversé du lait sur le parking d'un supermarché. Une partie de ce lait s'est retrouvée dans la rivière du Durgeon. La rivière est désormais polluée et les poissons meurent...

11h23 : Plusieurs actions sont en cours en Bretagne, dans le Morbihan. Des grandes surfaces à Muzillac, Auray, Vannes et Hennebont sont bloquées par des éleveurs, rapporte Ouest France.

10h39 : Dans leur immense majorité, la majorité des Français soutient la colère des éleveurs français. Selon un sondage BVA-Orange-iTélé,88% "approuvent" le mouvement de contestation. Retrouvez le détail des résultats de cette enquête dans notre article.



(SEBASTIEN BOZON / AFP)

Vous êtes à nouveau en ligne