DIRECT. Agriculteurs : les aides totales portées à "3 milliards d'euros en 3 ans", annonce Valls

Des agriculteurs manifestent près de la place de la Nation, à Paris, le 3 septembre 2015.
Des agriculteurs manifestent près de la place de la Nation, à Paris, le 3 septembre 2015. (MARTIN BUREAU / AFP)

Les agriculteurs entendent exprimer la colère d'un monde paysan qui se sent étranglé par la chute des prix et l'empilement des normes.

En colère. Des milliers d'exploitants agricoles, avec, au total, plus de 1 000 tracteurs, ont rallié la capitale, jeudi 3 septembre, selon la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA). 

Les agriculteurs expriment la colère d'un monde paysan qui se sent étranglé par la chute des prix et l'empilement des normes. Dans l'après-midi, Manuel Valls a fait une série d'annonces, dont une hausse des aides pour les agriculteurs en difficulté.

"3 milliards d'euros" d'aides en trois ans. Première annonce faite par le Premier ministre : l'enveloppe totale des aides aux agriculteurs est portée à "3 milliards d'euros en trois ans".

 "Une année blanche" sur les dettes bancaires. Le Premier ministre, Manuel Valls, a également déclaré qu'il y aurait une année blanche sur le remboursement des dettes bancaires des agriculteurs en difficulté. C'était une des demandes insistantes de la FNSEA.

Les agriculteurs devraient quitter Paris en fin de manifestation par l'A1, l'A4, l'A6, l'A10 et l'A13, encombrant les autoroutes dans le sens Paris-province dans l'après-midi. Mais leur départ immédiat n'est pas garanti : certains agriculteurs n'excluent pas de camper sur place s'ils ne sont pas satisfaits des réponses apportées par le gouvernement à leurs revendications. 

21h46 : Dans les Alpes-de-Haute-Provence, deux magasins Intermarché boycottent les produits de la marque Lactalis. Le but pour l'établissement est de soutenir le combat des petits éleveurs locaux pour l'augmentation des prix du lait. Reportage de France 3 Provence-Alpes.

20h43 : La mobilisation du jour est-elle un rendez-vous manqué pour les agriculteurs en colère ? C'est en tout cas ce que pensent de nombreux participants qui avaient fait le déplacement. Leur cible principale : Xavier Beulin, le président de la FNSEA. Reportage.

(FRANCE 3)

20h29 : Après leur journée de mobilisation, les agriculteurs ont quitté Paris. Malgré les annonces du gouvernement en leur faveur, ils repartent sans trop d'espoir.

(FRANCE 3)

19h32 : Après les annonces de Manuel Valls destinées à soutenir les agriculteurs, voici la réaction de ceux qui étaient venus à Paris pour exprimer leur désarroi face à la chute constante de leurs revenus. "La base est mécontente", explique l'un d'entre eux au micro de France 2.

19h02 : Un milliard d'euros d'aides par an pendant trois ans, une "année blanche" pour les dettes bancaires et une "pause" sur les normes : découvrez le détail des trois mesures de Manuel Valls pour soutenir les agriculteurs.

18h29 : La circulation est perturbée à plusieurs niveaux en Ile-de-France alors que les centaines de tracteurs rassemblés à Paris quittent la capitale. Vous pouvez consulter la carte du trafic en temps réel ici.

17h30 : Les agriculteurs ont commencé à quitter la place de la Nation à bord de leurs tracteurs. Notre journaliste Marie-Violette Bernard, qui a passé sa journée avec eux depuis le petit matin, leur a dit au revoir...

16h41 : Une très grande majorité de Français se montre solidaire des agriculteurs. D'après un sondage Tilder-LCI-OpinionWay, 84% des sondés disent "comprendre" et même, pour 65% d'entre elles, "soutenir" la manifestation qui réunit des milliers d'agriculteurs et plus de 1 500 tracteurs à Paris.

16h32 : @anonyme Difficile à dire. Il semble y avoir un petit peu de flottement place de la Nation sur l'attitude à suivre après les annonces de Manuel Valls, comme le relate notre journaliste sur place.

16h31 : A votre avis, les tracteurs vont partir de Paris doucement, ou effectuer des barrages vu les déceptions de certains? :)

16h29 : Après avoir égrené les mesures prises en faveur des agriculteurs, Manuel Valls a conclu son intervention d'une façon un peu particulière, en leur délivrant "un message d'amour". Voici sa déclaration en vidéo.



15h37 : Après les annonces de Manuel Valls et le discours de Xavier Beulin, l'ambiance n'est pas à la fête place de la Nation. Certains tracteurs sont déjà repartis, tandis que les plus déçus ont hué le président de la FNSEA.

15h18 : Le président de la FNSEA, Xavier Beulin, dit avoir été entendu par le gouvernement. Place de la Nation, les agriculteurs interrogés par notre journaliste restent sceptiques.

14h57 : "Notre métier a un juste prix, un prix juste. J'espère que nos actions serviront de leçon. Sinon, nous reviendrons pour obtenir ce qui doit nous revenir de manière juste et équitable."

14h49 : "Le message que nous voulons adresser aux agriculteurs, c'est un message d'amour, fort et sincère. Vous avez le soutien de la nation."

Manuel Valls vient de s'exprimer, depuis Matignon, pour répondre aux attentes des agriculteurs, qui manifestent à Paris.

14h45 : Manuel Valls annonce également des mesures de soutien à l'investissement agricole de 3 milliards d'euros sur trois ans.

14h44 : Le Premier ministre annonce en outre une "année blanche" sur les dettes bancaires des agriculteurs, ainsi que des rallonges financières.

14h41 : Manuel Valls annonce une hausse des crédits d'urgence décidés en juillet pour les éleveurs en difficulté.

14h40 : "Les agriculteurs n'ont pas besoin d'aides. Ils veulent des prix acceptables. Stéphane le Foll maintiendra la pression pour que les engagements de hausses de prix soient tenus."

14h39 : "La profession agricole doit s'unir. Il faut sortir des querelles de chapelle et penser à l'intérêt commun."

14h37 : "La France ne lâchera pas ses agriculteurs. Le désespoir, l’humiliation, la colère, nous les entendons. Tout sera mis en œuvre pour soutenir les agriculteurs et les éleveurs."

Manuel Valls s'exprime depuis Matignon, alors que des milliers d'agriculteurs manifestent à Paris.

13h33 : Les agriculteurs manifestent toujours place de la Nation, à Paris. Avec humour, de plus ou moins bon goût.

12h35 : Le périple de notre journaliste Marie-Violette Bernard, à bord d'un tracteur, touche à son but, place de la Nation à Paris.

12h04 : "Ce que je comprends, c'est le désarroi, le désarroi de beaucoup de petits paysans qui, après avoir écouté tous les beaux discours des industriels de l'agroalimentaire, des techniciens de la FNSEA, se retrouvent aujourd'hui dans un mur. (...) Il faut changer réellement de politique agricole, soutenir les paysans, mais arrêter cette fuite en avant dans cette logique de produire plus pour gagner moins."

Interrogé sur Sud Radio, l'ancien leader de la Confédération paysanne José Bové critique l'initiative de la FNSEA de mener une manifestation d'agriculteurs en colère, aujourd'hui à Paris.

11h37 : Tous les agriculteurs en colère ne sont pas encore arrivés sur la place de la Nation. Notre journaliste Marie-Violette Bernard se trouve dans un convoi en panne à proximité. Côté trafic, ça se complique pour les Parisiens, selon elle. Suivez la situation en direct.

Vous êtes à nouveau en ligne