DIRECT. Salon de l'agriculture : les manifestants arrêtés après les heurts libérés sans poursuites

Le stand du ministère de l\'Agriculture, démonté par des manifestants, au Salon de l\'agriculture à Paris le 27 février 2016.
Le stand du ministère de l'Agriculture, démonté par des manifestants, au Salon de l'agriculture à Paris le 27 février 2016. (JOEL SAGET / AFP)

La visite du président de la République, premier homme politique à arpenter les allées du parc des expositions de la Porte de Versailles,  a été chahutée.

Comme le veut la tradition, le président de la République François Hollande a inauguré, samedi 27 février, le Salon de l'agriculture, au parc des expositions de la Porte de Versailles, à Paris. Des heurts ont éclaté, quand des manifestants ont totalement démonté le stand du ministère de l'Agriculture. Des CRS sont intervenus pour les maîtriser. 

Deux agriculteurs ont fait l'objet d'un contrôle d'identité, mais ils vont être libérés sans poursuites. D'après des participants, les manifestants voulaient au départ entourer de cellophane le stand, pour protester contre les normes qui étouffent leur activité, et déployer une banderole marquée "Hollande Le film, fossoyeur de l'agriculture". "C'était clairement une action qui avait été coordonnée puisqu'ils sont tous arrivés au même moment", a commenté de son côté le préfet de police de Paris.

 Le président François Hollande est arrivé à 6h46 au Salon de l'agriculture. Il a commencé sa visite par un entretien d'une dizaine de minutes avec le président de la FNSEA, Xavier Beulin. Il a ensuite déclaré devant les médias : "En défendant l'agriculture je défends toute la nation, et donc venir exposer dans ce contexte,
venir exposer ces animaux c'est vraiment un beau geste patriotique." Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, était à ses côtés.

Le chef de l'Etat a été accueilli sous les sifflets des agriculteurs. Ils ont aussi crié "Démission". Car cette visite intervient en pleine crise agricole"Les cris de détresse, je les entends", a répondu peu après François Hollande, aux éleveurs qui l'ont sifflé.

 Quelque 650 000 visiteurs sont attendus cette année encore, malgré le contexte politique tendu. Ils pourront découvrir 3 859 animaux, accueillis à la Porte de Versailles jusqu'au dimanche 6 mars.

Vous êtes à nouveau en ligne