DIRECT. Crise du lait : la FNSEA met fin au mouvement des agriculteurs

Des producteurs de lait ont étiquetté des produits laitiers de Lactalis dans l\'hypermarché Carrefour du centre commercial de la Toison d\'Or à Dijon (Côte-d\'Or), le 30 août 2016. 
Des producteurs de lait ont étiquetté des produits laitiers de Lactalis dans l'hypermarché Carrefour du centre commercial de la Toison d'Or à Dijon (Côte-d'Or), le 30 août 2016.  (MAXPPP)

Le géant laitier Lactalis négociait avec les représentants des éleveurs depuis mardi matin, lors d'une réunion à la préfecture de Mayenne, à Laval.

Alors que la FNSEA, premier syndicat agricole, a lancé des actions devant des sites du géant laitier Lactalis et dans des supermarchés, les négociations ont abouti, mardi 30 août, à un accord, a annoncé l'organisation de producteurs. L'accord avec Lactalis fixe le prix de la tonne de lait à "290 euros en moyenne", précise Sébastien Amand, vice-président de l'Organisation de producteurs Normandie Centre, soit la somme réclamée par les producteurs auprès de Lactalis. 

Troisième session de négociations. Cet accord a été obtenu au cours d'une troisième réunion de négociations. La semaine dernière, deux sessions avaient échoué, jeudi à Paris et vendredi à Laval. Lactalis avait, dans un premier temps, accepté le prix de 280 euros les 1 000 litres de lait, proposé par le médiateur des relations commerciales. Mais les organisations de producteurs avaient refusé. Ensuite, l'industriel avait proposé une augmentation de 15 euros par tonne de lait, soit environ 271 euros les 1 000 litres. Un geste perçu comme un camouflet par les agriculteurs.

Le mouvement des agriculteurs prend fin. "Comme Lactalis a fait un pas, on en fait un aussi", a indiqué un porte-parole de la FNSEA. Les producteurs avaient multiplié depuis lundi les blocages des sites Lactalis et les actions de sensibilisation des consommateurs sur tout le territoire.

Vous êtes à nouveau en ligne