DIRECT. Crise de l'élevage : un conseil des ministres européens de l'Agriculture aura lieu en septembre

Des éleveurs protestent sur l\'autoroute A6 à Lyon (Rhône) le 22 juillet 2015.
Des éleveurs protestent sur l'autoroute A6 à Lyon (Rhône) le 22 juillet 2015. (RICHARD ORTIZ / CITIZENSIDE.COM / AFP)

La décision a été annoncée après que le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll s'est entretenu avec plusieurs de ses homologues européens.

Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, a obtenu, jeudi 23 juillet, la convocation d'un conseil des ministres européens de l'Agriculture en septembre sur la crise de l'élevage. "La plupart des pays connaissent une situation de tension sur le lait", a ajouté le ministère, après que Stéphane Le Foll s'est entretenu avec plusieurs de ses homologues européens.

En parallèle, les éleveurs annoncent petit à petit, la levée de certains blocages. Tandis que d'autres ont été mis en place, et que certains éleveurs multiplient les actions.

Les barrages en Seine-Maritime déjà levés. "La circulation a repris normalement mais le nettoyage de la chaussée est en cours", précise la préfecture de Seine-Maritime. Le déblocage des ponts suspendus de Normandie, de Tancarville et de Brotonne, qui permettent de traverser la Seine entre Rouen et la mer, a été confirmé par les syndicats agricoles.

Les barrages levés autour de Lyon (Rhône), vers 16 heures. Les agriculteurs vont converger ensuite vers le quartier de la Confluence, au centre-ville, pour un "meeting" en fin d'après-midi avec le président de la FNSEA. Xavier Beulin est attendu entre 17h30 et 18 heures. Il y aura une prise de parole et ensuite tout le monde devrait rentrer chez soi, selon deux sources de la FNSEA à Lyon et Paris.

Toujours des barrages au Mont Saint-Michel. Des deux routes qui donnent accès à ce site touristique, l'un des plus visités de France, la RD275, en provenance d'Avranches, est bloquée par une demi-douzaine de tracteurs, tandis que la RD976, en provenance de Pontorson, fait l'objet d'un barrage filtrant qui permet aux automobilistes de gagner le parking après une attente.

Hollande fait pression sur la grande distribution, les abatteurs et les transformateurs. La grande distribution doit produire "l'effort indispensable" et les abatteurs et les transformateurs doivent "rendre des comptes" pour aboutir à une hausse des prix de la viande et du lait, a prévenu François Hollande, à Dijon (Côte-d'Or), où il a défendu face à des responsables agricoles le plan d'urgence d'aide aux éleveurs.

Vous êtes à nouveau en ligne