VIDEO. Des agriculteurs se rebellent contre les coopératives agricoles

FRANCE 2

Il existe près de 2 500 coopératives agricoles en France, qui emploient près de 3 agriculteurs sur 4. Mais ils peuvent parfois perdre la main et le contrôle sur leur activité.

De nombreux produits alimentaires proviennent de coopératives agricoles, des entreprises qui appartiennent aux agriculteurs. Benoît Mazure est producteur de betteraves à sucre et détient 40 000 euros du capital de sa coopérative, une petite entreprise née en 1932 devenue le géant Tereos, une multinationale endettée. Ce qui inquiète l’agriculteur, car la dette de Tereos ne cesse d’augmenter et s’élève à 2,5 milliards d’euros.

Un secteur en crise

La coopérative est devenue numéro 2 mondial du sucre à coup d’investissements, et possède des filiales partout dans le monde. Mais le secteur du sucre est en crise et une partie des agriculteurs ne veut plus de ces investissements. "Commençons à nous désendetter avant de reprendre cette marche en avant", réclamait Benoît Mazure en 2017 déjà. France 2 a tenté d’obtenir une interview avec la direction de Tereos, mais sans succès. Il existe des dizaines de grandes coopératives en France. Certaines connaissent des difficultés.

Face aux critiques, Dominique Charge, président de l’ensemble des coopératives françaises et la tête de Coop France, rappelle que ce sont les agriculteurs qui restent aux commandes de leurs entreprises. Pour Vincent Louault, agriculteur, il faudrait que les coopératives soient totalement transparentes, notamment sur leur bilan financier : "On doit dire aux agriculteurs ce qui se passe dans les filiales", réclame-t-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne