Crise porcine : les éleveurs en colère sont prêts à recommencer leurs actions

FRANCE 2

Les deux principaux acheteurs comptent boycotter à nouveau la séance de cotation au marché de Plérin ce jeudi 13 août. Les éleveurs sont prêts à se mobiliser.

Il n'y a toujours pas d'accord entre industriels et éleveurs de porcs, ce jeudi 13 août. Pire : les deux plus gros acheteurs du secteur que sont Bigard et la Cooperl - qui représentent un tiers des échanges - ont l'intention de boycotter le marché de Plérin (Côtes-d'Armor), comme lundi. Ils estiment le prix du kilo de porc, 1,40 euro, trop élevé.

La grande distribution, de son côté, soutient ce prix. "Les échanges ici sont complètement bloqués et 50 000 bêtes restent sur les bras des éleveurs qui ne peuvent pas les vendre", rapporte depuis Plérin Thomas Paga, journaliste de France 2.

L'ultimatum aux acheteurs

Il y a quelques semaines, les éleveurs avaient manifesté à de nombreuses reprises partout en France pour protester contre les prix bas de leur production. "Les agriculteurs préviennent que si les acheteurs ne reviennent pas au marché aujourd'hui, ils pourront recommencer ces actions", conclut Thomas Paga.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne