Crise du lait : Lactalis augmente de 15 euros le prix pour 1 000 litres, après l'échec des négociations avec les producteurs

Des producteurs de lait écrivent un slogan (\"partagez vos marges pour sauver l\'élevage\") sur la route d\'accès à l\'usine Lactalis en Mayenne, dans la nuit du jeudi 25 au vendredi 26 août 2016.
Des producteurs de lait écrivent un slogan ("partagez vos marges pour sauver l'élevage") sur la route d'accès à l'usine Lactalis en Mayenne, dans la nuit du jeudi 25 au vendredi 26 août 2016. (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)

Dans la nuit, les négociations entre les producteurs et le leader mondial du lait ont échoué au terme de près de onze heures de pourparlers.

Le groupe Lactalis a annoncé, vendredi 26 août, une augmentation de 15 euros la tonne de lait à compter du 1er septembre. Les 1 000 litres seront donc achetés environ 271 euros aux producteurs. Cette annonce a été faite après l'échec des négociations à Paris avec les représentants des producteurs.

La FDSEA souhaite poursuivre le blocus

Les négociations ont en effet échoué, dans la nuit du jeudi 25 août au vendredi 26 août, au terme de près de onze heures de pourparlers. Les manifestants réunis à Laval (Mayenne) ont promis "de poursuivre" le blocus de l'usine du leader mondial du lait, qu'ils accusent de pratiquer des prix trop faibles.

"On ne sortira qu'avec une victoire", a assuré le président de la FDSEA de Mayenne, Philippe Jéhan, quelques minutes après l'annonce de l'échec des discussions entre les représentants des producteurs de lait et ceux du groupe Lactalis. Le blocage devrait se poursuivre jusqu'à lundi, au moins.

Une offre supérieure déjà refusée par les producteurs

Lors des pourparlers, le négociateur a précisé qu'il avait fait une "proposition de la dernière chance à 280 euros les mille litres" pour les cinq derniers mois de 2016. L'offre a été acceptée par Lactalis, mais refusée par la Fédération des producteurs de lait. 

Difficile d'imaginer une sortie de crise à ce prix d'achat. Le prix de production moyen pour les producteurs de lait est estimé autour de 350 euros pour 1 000 litres, selon les représentants du secteur. En Mayenne, premier département laitier de France avec le Finistère, environ 80% des 3 200 exploitations laitières seraient en grande difficulté, selon la Fédération départementale des syndicats d'exploitants agricoles (FDSEA).

Vous êtes à nouveau en ligne