Crise agricole : la population française soutient massivement les agriculteurs

FRANCE 3

Sur le plateau de France 3, Eric Fottorino revient sur la colère des éleveurs et ses origines.

L'agriculture française est-elle en péril ? Elle ressemble en tout cas à un champ de bataille. Depuis des mois, les agriculteurs crient leur colère contre la baisse des prix et les charges trop lourdes pour eux. Selon Eric Fottorino, ces manifestations "ne sont pas surprenantes" car "elles viennent de très loin". "Ça fait des mois que ça dure", ajoute-t-il.

Il est important de noter que la crise profonde ne touche pas l'agriculture dans son ensemble, mais seules certaines filières. Et au sein même des filières concernées (le boeuf, le porc, le lait), de fortes disparités apparaissent, en fonction des spécificités de chaque exploitant.

"Nous restons un pays agricole"

Un récent sondage met en lumière le fort soutien des Français aux éleveurs. 69% d'entre eux soutiennent leur mouvement et 87% disent le comprendre. Selon le cofondateur de l'hebdomadaire Le 1, cela s'explique par la forte identité agricole de la France : "54% de notre territoire est agricole, et même 75% si vous ajoutez la forêt et l'agroforesterie". "Nous restons un pays à la fois agricole et rural", poursuit-il sur le plateau de France 3.

Selon Eric Fottorino, le plus grand bouleversement de ces dernières décennies se cristallise dans un changement d'époque : contrairement à la période d'après-guerre, aujourd'hui, quand l'agriculture perd de la main d'oeuvre, l'économie entière y perd aussi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne