Agriculture en crise : l'UE accepte les desiderata de la France

France 3

Nouveau sommet européen ce lundi 14 mars sur la crise dans l'agriculture. France 3 a suivi le déplacement fructueux du ministre Stéphane Le Foll qui a obtenu le feu vert de Bruxelles pour de nouvelles mesures d'aide.

C'est un dimanche pas comme les autres pour Stéphane Le Foll : un départ pour Bruxelles, la veille d'un sommet consacré à la crise de l'agriculture européenne. Critiqué sur le terrain, c'est un ministre combatif qui quitte Paris dimanche soir. Ce lundi matin, début du marathon diplomatique. Le Conseil européen, c'est comme dans une ruche, chaque pays a son espace, où il peaufine les derniers détails.

Paris obtient gain de cause

En milieu de matinée, le rendez-vous le plus attendu débute. Les discussions avec le Conseil de l'agriculture ont toujours lieu à huis clos. Elles ont duré quatre heures. Stéphane Le Foll attend désormais les conclusions de la présidence néerlandaise. Retour au travail après la pause déjeuner.

Le document attendu est distribué à chaque délégation, qui le lit consciencieusement. Globalement satisfait, le ministre demande l'ajout d'un adjectif dans le texte final. Dans l'après-midi, un accord est trouvé. Il demande la mise en place d'un mécanisme de régulation, comme le stockage du lait pour faire remonter les prix. C'est ce que réclamait la France.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne