Agriculture en crise : émergence du mouvement des "foulards noirs"

France 3

Un groupe de femmes, agricultrices ou épouses d'agriculteurs, se mobilisent pour leur mari, leurs enfants, leur vie.

Sans cri, sans slogan, mais tout de noir vêtues, mercredi 16 mars, ces femmes d'agriculteurs ont manifesté dans les rues de Caen (Calvados). Avec leur foulard noir, elles portent le deuil de l'agriculture. Une équipe de France 3 les a rencontrées près de Bayeux, dans le Bessin, une région de production laitière frappée par la crise.

Ludivine, Peggy, Stéphanie et Astrid vivent au quotidien cette crise. De guerre lasse, leurs époux ont arrêté les manifestations. Mais elles veulent prendre le relais pour montrer que le malaise persiste. "On est plus dans la douceur pour dire que derrière nos hommes un peu bourrus, il y a des femmes, des familles. Il n'y a pas que des hommes qui souffrent", explique Ludivine Le Monnier.

600 suicides d'agriculteurs en 2015

Peggy Morieult est fleuriste. C'est donc sur son salaire que vit le couple et ses deux enfants. Elle serre les cordons de la bourse. Pas question que son compagnon abandonne sa ferme. Une passion héritée de sa famille.

C'est elle qui a eu l'idée de lancer ce mouvement de femmes pour parler autrement du malaise des agriculteurs : "Essayer de faire comprendre aux gens dans quelle détresse on est. Je pense que c'est mieux que des bennes de fumier déversées". En 2015, 600 agriculteurs se sont suicidés. "J’ai toujours peur d'apprendre le décès d'un voisin, d'un ami", conclut une femme d'agriculteur, membre du mouvement des "foulards noirs", qui va continuer à manifester.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne