Consommation : la fin de la guerre des prix ?

FRANCE 3

Le projet de loi présenté ce mercredi 31 janvier est censé remettre à plat les règles du jeu entre producteurs, industriels et distributeurs. Mais pour l’instant, il n’y a aucune mesure coercitive. Les effets positifs pourraient donc être limités.

Qu’ils soient agriculteurs, distributeurs ou consommateurs, ils ne sont pas totalement convaincus par le projet de loi Travert. Vivre de son travail, c’est ce qu’aimerait Sébastien Martinet, exploitant agricole à Sauvigny-les-Bois (Nièvre). Le gouvernement veut lui donner plus de poids face aux distributeurs pour négocier ses prix. Il demande à voir. "On a tellement de promesses à chaque fois de nos politiques, qu’on attend, on attend, et puis bon, on voit bien… Ça fait dix ans que je suis installé : d’eux, il n’y a pas grand-chose à attendre", estime-t-il.

Un système repensé

Jusqu’à maintenant, ce sont les distributeurs qui imposent leurs prix aux agriculteurs. Cette fois, ce seraient les producteurs qui proposeraient leurs prix aux grandes surfaces en fonction de leurs coûts de production, pour être justement rémunérés. Les distributeurs sont-ils prêts à jouer le jeu ? Pas sûr.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne