Conso : le prix des viennoiseries va-t-il flamber ?

FRANCE 2

L'augmentation du prix du beurre pousse certains boulangers à augmenter le prix des viennoiseries. Mis en cause, le lait qui se fait de plus en plus rare. 

Dans certaines boulangeries, le prix du croissant risque d'augmenter. C'est le cas dans la boulangerie de Nathalie Peigne depuis le 4 septembre dernier. Pour pouvoir s'en sortir, les artisans ont été contraints de faire subir aux clients les répercussions de la hausse du prix du beurre. Le beurre représente environ 1/3 de prix de la viennoiserie, le croissant a augmenté de 5 centimes.

Le prix du beurre a doublé en un an

Du côté des industriels, on compose, mais on grimace. En juin 2016, il payaient leur beurre 2,50 euros le kilo ; en juillet 2017 c'est plus du double : 5,30 euros. En 2 ans, la consommation de beurre n'a cessé d'augmenter, 5% en France et +2.5% dans le monde. Mais parallèlement, la production de lait a baissé, ce qui explique l'inflation. Pour ce pâtissier, gros consommateur de beurre, le problème vient également de l'élevage, à qui on a demandé de faire du lait moins gras pour s'adapter aux habitudes alimentaires. Le lait est à la fois plus rare et moins gras. Entre le chocolat, la farine et la vanille, les boulangers ont l'habitude des fluctuations de coûts. Mais cette fois-ci, il s'agit d'un risque de pénurie de beurre avec répercussion sur les prix.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne