Chine : le groupe Reward, à l'origine du rachat de terres agricoles en France, est en faillite

FRANCE 2

Il y a trois ans, le rachat par les Chinois de terres agricoles françaises, pour se constituer une sorte de grenier, avait suscité des inquiétudes. Aujourd'hui, le fonds Reward, à l'origine de ces achats, est en redressement judiciaire.

Dans l'Allier ou dans l'Indre, des terres agricoles françaises sont sous pavillon chinois depuis trois ans. 1 700 hectares au total ont été achetés par l'une des filiales d'un grand groupe pékinois. Mais aujourd'hui, le groupe chinois serait en faillite. Son patron avait acheté ces terres en France à prix d'or pour devenir le roi de la baguette en Chine. La farine de blé française était transformée à Pékin. Trois boulangeries y ont été créées il y a deux ans. Du pain et des viennoiseries y étaient fabriqués.

1 500 boulangeries auraient dû ouvrir en Chine

Le patron du groupe était confiant. Il comptait ouvrir 1 500 boulangeries en Chine en cinq ans. "La France est loin, mais le prix du blé y est plus bas qu'en Chine, et même avec les frais de transport et les taxes, c'est rentable. Je veux importer le savoir-faire français et le pain français en Chine", déclarait à l'époque Hu Keqin, président du groupe Beijing Reward. Une boulangerie à la française, aujourd'hui remplacée par une boutique de téléphonie. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne