Brexit : les pêcheurs français sont inquiets

France 2

Conséquence d'un Brexit sans accord : les pêcheurs bretons ne pourraient plus travailler dans les eaux britanniques et seraient ainsi privés d'une grande partie de leur revenu.

Patrick Folloroux et ses sept marins-pêcheurs basés à Roscoff (Finistère) se dirigent vers les côtes anglaises pour y déposer et relever un millier de casiers. Une pêche aux tourteaux, homards et langoustes qui représente 80% de son chiffre d'affaires. Avec un espace maritime britannique restreint, le patron du navire Ile de Sieck craint que leur activité ne devienne impossible.

Aide européenne promise

Les conséquences d'un Brexit sans accord pourraient les priver d'une grande partie de leurs ressources. "Un peu plus d'un tiers des quantités débarquées dans nos criées proviennent des eaux anglaises donc ça va faire un manque à gagner", affirme Yannick Calvez, président du comité des pêches du Finistère. Les Britanniques s'approvisionnent dans les eaux européennes à hauteur de 15%. L'UE promet des dispositions pour limiter les pertes des pêcheurs français

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne