Brexit : les pêcheurs bretons s'inquiètent

France 3

Depuis le départ du Royaume-Uni de l'Union européenne, l'île Anglo-Normande de Guernesey interdit aux pêcheurs français de travailler autour de ses côtes.

Au cœur de la nuit, Franck Le Doussal quitte la baie de Saint-Malo en Ille-et-Vilaine. Les seules lumières au loin sont celles des autres bateaux bretons, en route vers le même objectif, les eaux anglaises de Jersey. Le trajet de plus de trois heures reste indispensable pour pêcher l'araignée. Les eaux des îles Anglo-Normandes de Jersey et Guernesey sont un gisement prisé des pêcheurs bretons, normands et anglais. Les filets déversent des crustacées sans discontinuer pendant dix heures.

"Ça met en péril notre métier"

L'entente avec les Anglais était cordiale. Mais depuis le Brexit, Franck Le Doussal craint le pire : une fin de pêche pour les Français qui devraient alors se replier dans une zone très réduite. "Ça met en péril notre métier (...) j'espère qu'il y aura toujours une cohabitation avec les Anglais", déclare le pêcheur. La profession espère que le flou sur leurs conditions de travail va bientôt se dissiper pour ne pas rester à quai et continuer à vivre des ressources de la mer.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne