Bio : des marges excessives dans les grandes surfaces ?

France 3

Manger bio coûte plus cher en grandes surfaces qu'en magasin spécialisé. Pour profiter de la tendance bio, la grande distribution pratique des marges excessives sur les fruits et légumes bio, assure l'association UFC-Que Choisir.

Dans cette grande surface Super U de Besançon (Doubs), les courgettes, carottes et tomates bio sont plus chères que les légumes standard. Un prix qui peut décourager les consommateurs. D'après l'UFC-Que Choisir, si le bio est cher, c'est parce que les marges de la grande distribution sont plus élevées sur ces produits. Exemple avec la pomme : selon l'association de consommateurs, un kilo standard coûte en moyenne 2,04 €. 1,06 € est versé au producteur, 0,87 € à la grande surface. Un kilo de pommes bio, c'est 4,19 € environ. 1,80 € pour le maraîcher, 2,17 € pour le supermarché.

Les producteurs ont intérêt à privilégier la vente directe

Des chiffres que conteste le directeur adjoint du supermarché. Selon lui, ce n'est pas la marge qui gonfle les prix, mais la fragilité des produits. Pour les exploitants bio, vendre leur production aux grandes surfaces n'est pas rentable. "Cette année, on a fait le choix de mieux valoriser notre production sur la vente directe", confirme un maraîcher bordelais. Ils sont de plus en plus nombreux dans ce cas. L'année dernière, la vente directe a progressé de 18%.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne