Attaque d'une ourse au Pays basque : "Entre le prédateur et l'éleveur, il faut toujours soutenir l'éleveur", affirme le ministre de l'Agriculture

Le ministre de l\'Agriculture Didier Guillaume, le 20 février 2019.
Le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume, le 20 février 2019. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Une des deux ourses slovènes, introduites en octobre dans les Pyrénées-Atlantiques, a attaqué une brebis.

En visite à Pau vendredi 3 mai, le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume a assuré son soutien aux éleveurs, après une attaque de l'ourse Claverina sur une brebis en Soule, rapporte France Bleu Pays Basque. "Entre le prédateur et l'éleveur, il faut toujours soutenir l'éleveur, c'est absolument indispensable. L'éleveur c'est aussi l'avenir de notre biodiversité et de notre alimentation", a déclaré le ministre de l’Agriculture. 

La sous-préfecture d'Oloron-Sainte-Marie a confirmé vendredi l’implication de l’ourse Claverina dans l’attaque d’une brebis à Larrau, dans la nuit de lundi à mardi, indique encore France Bleu Pays Basque. Certains indices valident cette hypothèse comme le diamètre des crocs, les hématomes sur le cadavre, et la localisation GPS de l'ourse Claverina.

Les éleveurs "très inquiets"

En novembre, avant son hibernation, Claverina avait déjà attaqué une brebis en Navarre. Ces derniers jours, elle avait été repérée pour la première fois en Soule, dans la commune d'Alçay. "On ne pensait pas que cette ourse pouvait descendre si près des fermes, aussi bas (800 mètres d'altitude, ndlr)", a déclaré Jean-Marc Bengochea, l'éleveur concerné et maire de Larrau, sur France Bleu. "D'ici 15 ou 20 jours, tous les troupeaux vont monter, il y aura pas mal de bêtes sur les estives, on est très inquiets."

Deux ourses slovènes, Claverina et Sorita, avaient été introduites en octobre dans les Pyrénées-Atlantiques dans le but de sauvegarder l'espèce. Quarante ours bruns ont été décomptés dans les Pyrénées en 2018 mais ce chiffre peut être sous-évalué, selon le ministère de la Transition écologique.

Vous êtes à nouveau en ligne