VIDEO. En Aquitaine, on teste le marc de raisin comme carburant

FRANCE 2

Depuis mardi 13 novembre en Aquitaine, un bus roule au marc de raisin. 8 ans de recherche, le litre coûte 85 centimes, et cela permet aussi de recycler les déchets de la vigne. 

Et si le carburant de demain existait déjà ? Au cœur des Landes, c'est une grande première pour la conductrice : elle conduit un car qui roule avec un bioéthanol à base de marc de raisin. Le secret de ce véhicule ? Son carburant est produit à partir d'une matière végétale issue des déchets de la vigne, ce qui reste après l'extraction du jus pour la fabrication de vin. 

Dans une distillerie de Gironde, on se prépare à produire dès l'an prochain ce bioéthanol en grande quantité. Le marc de raisin est transformé en alcool brut, puis distillé et déshydraté pour obtenir ce carburant beaucoup moins polluant que le diesel. "Par rapport au gazole, on est à -95% d'émission de CO2, -50% d'oxyde d'azote et pratiquement pas de particules", explique Jérôme Budua, directeur de Raisinor France Alcools.

A la pompe, 85 centimes d'euros le litre

Premier enseignement à la pompe : le prix est faible, à 85 centimes d'euros le litre, mais la consommation est 30 à 60% supérieure à un car traditionnel. Dans les Landes, cette expérience doit permettre à la région Nouvelle-Aquitaine de faire des choix en matière de transports propres. "L'idée, c'est qu'on puisse à terme se passer du diesel sur le transport de voyageurs", indique Renaud Lagrave, vice-président PS de la région. 

Limite du système Seul un constructeur suédois propose des cars avec des moteurs aménagés. Pour le moment, ce carburant n'est pas destiné au grand public.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne