Ain : la détresse d'un éleveur de Bresse

FRANCE 3

Un éleveur de l'Ain déclare être à bout et ne pas s'en sortir. Il avait fourni des volailles à l'Élysée à l'occasion du repas des cérémonies du 11-Novembre.

C'est un éleveur au bord des larmes qui a 33 ans, ne s'en sort pas et crie sa colère dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux. Aloïs Gury est un ancien animateur d'équipe chez Renault. Il s'est reconverti dans la volaille de Bresse il y a trois ans. Seul, il élève 16 000 poulets par an, un projet dont il est fier. "La volaille de Bresse, c'est la seule volaille AOP au monde. Il faut être chauvin un petit peu et être fier de ce que l'on peut produire dans notre territoire", explique-t-il. Mais avec 80 heures de travail par semaine et un salaire de 700 euros, impossible de vivre décemment.

"Ce n'est que le début"

Alors Aloïs Gury assume totalement son coup de gueule et en appelle au président de la République : "Faites ce que vous voulez, mais faites quelque chose parce que franchement c'est en train de péter de partout et ce n'est que le début." Mercredi 28 novembre, sa vidéo a été vue plus de 120 000 fois.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne