Agriculture : un salon populaire malgré un contexte compliqué ?

France 2

Vendredi 21 février, les 27 États membres de l'Union européenne étaient depuis la veille réunis en sommet à Bruxelles (Belgique) sur le budget de l'Union européenne. Ils devaient trouver un compromis, notamment sur la Politique agricole commune (Pac). Aucun accord n'a été trouvé, alors qu'Emmanuel Macron inaugurera samedi 22 février le Salon de l'agriculture.

Emmanuel Macron se rendra samedi 22 février au Salon de l'agriculture. Une profession malmenée se retrouve dans la capitale. Un salon qui entend malgré tout rester un grand rendez-vous populaire. "Tout faire pour plaire aux plus jeunes comme aux plus âgés, avec plus de 4 000 animaux, et 372 races différentes. Des vaches comme les Charolaises, grandes stars du salon, avec leur égérie Idéale, ou leurs petits veaux", explique la journaliste Sophie Lanson en duplex du Salon de l'agriculture, porte de Versailles (Paris).

"Un message à faire passer"

On trouve également des moutons, des chèvres, ou encore des volailles. "Les éleveurs espèrent ainsi croiser dans les allées entre 620 000 et 650 000 visiteurs, ce qui serait un peu plus qu'en 2019, avec ce slogan : 'l'agriculture vous tend les bras'. Dans un contexte parfois difficile où les agriculteurs sont pointés du doigt, notamment sur les questions d'environnement, ils espèrent 'se réconcilier avec le public'. À partir de samedi, les 1 000 exposants auront neuf jours pour essayer de faire passer ce message", conclut la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne