Agriculture : quelles sont les raisons de leur colère ?

FRANCE 3

Revenus en berne, concurrence déloyale et surtout dénigrement systématique... Les agriculteurs réclament des explications au président de la République. 

De la paille projetée sur les grilles de la préfecture du Mans (Sarthe) mardi 22 octobre au matin. À l'appel des syndicats FNSEA et Jeunes agriculteurs, les paysans sont mobilisés dans près de 70 départements. Le but de l'opération : exprimer leur colère et réclamer des mesures rapides et concrètes. Ils dénoncent la stigmatisation permanente et la déconsidération dont ils estiment être victimes. 

Mobilisation contre les accords de libre-échange

Autre mot d'ordre : les accords de libre-échange. La profession proteste contre le Ceta et le Mercosur. "Nous avons une série de contraintes qui nous sont imposées. Cela crée de la concurrence déloyale vis-à-vis des produits d'importation. Nous avons perdu en compétitivité", déplore Pascal Girin, président de la FDSEA du Rhône. Les agriculteurs dénoncent aussi la loi Égalim, mise en place depuis deux ans, qui est censée mieux les rémunérer. La profession est de plus en plus précaire. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne