Agriculture : profiter des arbres pour améliorer les cultures

FRANCE 2

Face à des terres de plus en plus dégradées, l'agroforesterie permet de préserver les sols en ajoutant des arbres aux abords des cultures de céréales, par exemple.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Sur ce domaine de Maraussan (Hérault), cela fait quinze ans que les propriétaires misent sur l'agroforesterie. Quelques hectares d'herbes aromatiques et de céréales sont bordés de 1 800 noyers qui ont redonné vie à une plaine au sol érodé. Une association qui pourrait être une réponse au changement climatique.

"Les céréales souffrent beaucoup de déficit d'eau ou de trop fortes températures aux moments un peu délicats [...], et on espère que dans ces systèmes, la présence des arbres va aider les cultures à mieux faire face aux aléas climatiques", explique Christian Dupraz, directeur de recherche à l'Inra.  

Un procédé rentable à long terme 

L'ombre des noyers est un atout, leurs racines aussi, car elles aèrent le sol, qui permet ensuite de planter serré sans perte de rendement. Ces techniques, les paysans les ont pratiquées pendant des millénaires, mais l'agriculture moderne les a mises de côté. Avec de la patience, l'agroforesterie, qui permet de consommer beaucoup moins de pesticides, peut donc aussi être rentable.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne