Agriculture : les supermarchés continuent-ils d'acheter français ?

C’était l’une des grandes promesses de la grande distribution pendant le confinement. Pour soutenir l’agriculture locale, les supermarchés s’étaient engagés à acheter français. Mais ces bonnes résolutions ont-elles perduré ?

Elles en avaient fait la promesse au plus fort de la crise. Les enseignes de la grande distribution s’étaient engagées à vendre des produits 100 % français dans leurs rayons, pour soutenir les producteurs alors que les marchés en ville et les restaurants étaient fermés. Dans un supermarché en région parisienne, les produits français sont encore bien présents : tomates, abricots et salades. Mais certains fruits et légumes affichent une autre provenance comme les pêches venues d’Espagne. Ici, plus de 70 % des produits viennent de France.

Une concurrence pourtant bien de retour dans les rayons

Pourtant certains producteurs accusent le coup. Dans le Vaucluse, Julien Garcia cultive le melon. Il doit de nouveau faire face à la concurrence espagnole dans les rayons. "Après le confinement, les supermarchés ont changé leur fusil d’épaule et se sont tournés vers des produits moins cher. Soit on s’aligne, soit on jette notre marchandise", regrette le cultivateur.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne