Agriculture : les producteurs de pêches en souffrance

France 3

Comment assurer des revenus décents aux agriculteurs et offrir une nourriture de qualité aux consommateurs ? C’est le but des états généraux de l'alimentation lancés jeudi 20 juillet

250 exploitations disparaissent chaque semaine en France. Parmi les secteurs à la peine, les producteurs de pêches qui doivent faire face à la rude concurrence espagnole comme à Saint-Martin-de-Crau dans les Bouches-du-Rhône. Ici, seuls les fruits les plus murs sont récoltés. Un gage de la qualité française.

Une production a qui a chuté de moitié

Ces ouvriers sont payés 6 euros de plus que leurs homologues espagnols. Ces vergers respectent des normes environnementales. C’est grâce à ces efforts que la pêche française est encore présente dans les rayons des grandes surfaces même si elle coute plus cher. "Si on ne parlait que de fruits, ils achèteraient tout en Espagne, explique Patrice Vulpian, producteur de pêches et nectarines. L’Espagne prend la France pour avaler son surplus de production." En 15 ans, la production de pêches a chuté de moitié. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne