Agriculture : le glyphosate est-il vraiment indispensable ?

FRANCE 2

Ce 22 septembre, les agriculteurs étaient sur les Champs-Élysées. Dans leur viseur, l'interdiction du glyphosate en France. Alors, ont-ils d'autres options que cet herbicide ?

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Un local obligatoirement sécurisé au sein des exploitations. C'est ici que Denis Bollengier, agriculteur dans le Nord stocke le glyphosate. Un produit qu'il prévoit d'utiliser prochainement sur cette parcelle aujourd'hui recouverte de mauvaises herbes. En l'état, impossible d'y faire pousser du blé ou des pommes de terre. Sans cela, selon lui, les récoltes seraient beaucoup moins bonnes.

Quelles alternatives ?

Un manque à gagner que Franck Pellerin, agriculteur dans le Morbihan, a calculé. Sans glyphosate, il devrait utiliser d'autres produits moins puissant et d'après lui, plus coûteux. Au total selon lui, un surcoût de 14 000 euros par an. Mais pour éliminer les mauvaises herbes, n'y a-t-il pas d'autres techniques ? Non, assure Sylvain Guesdon, céréalier dans l'Ain. Sans glyphosate, il faudrait selon lui faire rouler beaucoup plus souvent les tracteurs pour labourer les sols, trop coûteux, selon lui. Mais pour les opposants au glyphosate, il faudra bien trouver des alternatives à l'utilisation de ce pesticide.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne