Agriculture : à la découverte du safran de la Baie de Somme

France 3

France 3 a rencontré des producteurs de safran en Picardie, alors que la récolte prématurée s'annonce excellente.

Le crocus sativus est une jolie fleur mauve d'arrière-saison au cœur d'or. Dans cette délicate corolle se trouve un pistil divisé en trois, de précieux filaments rouges qui donnent le safran. Cette année, Anne Poupart, productrice en Picardie, a dû faire appel aux saisonniers plus tôt que d'habitude pour sa récolte. "D'habitude, la récolte commence début octobre jusque mi-novembre, mais cette année nous avons eu deux semaines d'avance et une récolte énorme", précise-t-elle. Les fleurs sont cueillies une par une et soigneusement comptabilisées. Sur la parcelle d'un hectare, ce petit boulot est bienvenu pour la quinzaine de salariés, retraités ou jeunes sans-emploi.

L'or rouge

La production est exigeante : dès qu'elle est cueillie, la fleur est émondée, débarrassée de son pistil, à l'aide d'un ciseau à ongles, d'une bonne vue et d'une grande patience. Car l'or rouge est d'autant plus cher qu'il est rare. Chaque crocus donne une fleur, chaque fleur donne un pistil : il faut entre 150 et 200 pistils pour faire un gramme. Poissons, Saint-Jacques, desserts, le safran de la Baie de Somme, marque déposée, connait un grand succès dans les restaurants étoilés de la région. À peine séchée, la production est si précieuse qu'elle est déposée dans des coffres, à la banque.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne