La Rochelle : fronde des agents municipaux à propos du temps de travail

France 2

Dans la préfecture de la Charente-Maritime, les agents de la ville protestent contre la volonté de la mairie de faire passer leur temps de travail de 32h à 35h.

 

Certaines collectivités locales souhaitent renégocier les temps de travail pour face aux contraintes budgétaires. À La Rochelle, les négociations dégénèrent.
Le conseil municipal va débuter, il y a déjà beaucoup de monde dans les rues de la ville. Lundi 14 décembre, il est un peu plus de 18h, le maire Jean-François Fountaine ouvre la séance. Au bout de quelques minutes, une bousculade puis la rébellion. Dans la salle, syndicalistes et agents de la ville lui reprochent de vouloir modifier leur temps de travail. Il doit suspendre la séance. 

Passage aux 35h

Protégée par des policiers, l'équipe municipale quitte la salle. Une nouvelle fois, le dialogue n'aura pas lieu. Au cœur des tensions, un rapport de la chambre régionale des comptes. Elle estime que le régime du temps de travail avantageux pour les agents de la ville de La Rochelle est trop coûteux, mais aussi irrégulier. Depuis 30 ans ici, les agents travaillent un peu plus de 33h par semaine, moins que la durée légale du travail (35h). La mairie veut mettre fin à cet avantage, mais c'est un avantage justifié pour les syndicats qui refusent que le maire supprime neuf jours de congé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne