Kindy : le compte à rebours est lancé pour le fabricant de chaussettes 100% françaises

France 3

Le fabricant de chaussettes françaises, Kindy, sous menace de liquidation, retrouve des couleurs. Ses ventes se sont multipliées par 10 sur internet grâce à la mobilisation. Le point avec France 3.

Les chaussettes Kindy ne se sont jamais aussi bien vendues. L'appel au secours, lancé par les 160 salariés de la société, a été entendu. Des commandes arrivent même de l'étranger. Le trou à combler est important. Kindy a perdu 3,5 millions d'euros sur le dernier exercice comptable. Après avoir racheté plusieurs marques, après avoir fabriqué toute sorte de chaussettes, l'entreprise veut recentrer sa stratégie et se spécialiser dans les sports qui nécessitent "une technicité".

L'économie de la commune en danger

L'entreprise a six mois pour se réorganiser et séduire un repreneur. Six mois de stress pour la petite commune de Moliens (Oise). Ici, tout le monde est lié, de près ou de loin, à Kindy. "Les gens qui sortent de l'usine s'arrêtent aux commerces, boucherie, charcuterie, garage, fleuriste, coiffeur, ça amène quand même une vie à la commune", explique le maire de Moliens, Philippe Van Ootegham. Le compte à rebours est lancé. Avant la fin de l'été, Kindy doit encore trouver cinq millions d'euros.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne