Week-end de collecte des Restos du cœur : "C'est un temps fort de notre action"

FRANCEINFO

Environ 8 000 tonnes de nourriture sont en moyenne recueillies pendant ce week-end de collecte.

Les Restos du cœur se mobilisent dans 7 000 supermarchés vendredi 8 et samedi 9 mars pour une collecte nationale essentielle pour l’association. Selon Jean-Claude Guesdon, secrétaire général, 960 000 personnes sont accueillies pendant l'année.

franceinfo : Ce week-end de collecte est-il une part importante des dons alimentaires ?

Jean-Claude Guesdon : C'est un temps fort de notre action. Les Restos du cœur distribuent 115 000 tonnes d'aliments chaque année. Une partie vient du don, dont une part du week-end de la collecte, soit 8 000 tonnes.

Les besoins sont-ils plus importants ?

Ils sont plus importants parce que nous sommes ouverts toute l'année, nous sommes très présents. Le nombre de personnes accueillies est désormais le même depuis deux ou trois ans, environ 960 000 personnes, c'est stabilisé, mais nous servons de plus en plus de repas, parce que l'aide alimentaire est nécessaire toute l'année.

La générosité des Français a-t-elle faibli ?

La mobilisation des Français ne diminue pas tant que ça. Quand ils ont confiance, quand c'est concret, quand ce sont des actions qu'ils perçoivent bien, on estime qu'ils sont encore là. Le nombre de bénévoles qui vont être présents tout au long du week-end pour accompagner cette collecte est plutôt en hausse, le nombre de magasins est en hausse. La mobilisation est encore forte. Il y a quelques jours, on a fait un appel à des bénévoles et cela répond bien. Notre appel a été entendu et nous avons les moyens d'être présents dans de plus en plus de grands magasins.

En 2015, vous aviez un déficit de dix millions d'euros. Où en est l'association ?

Notre budget l'an dernier a été très déficitaire effectivement. Ces deux dernières années, nous avons considérablement augmenté notre activité dans la période d'été. La période d'été est plus longue que la période hivernale et nous avons été amenés à servir encore beaucoup plus de repas. C'est cela qui a occasionné largement un déficit. Il faut que nous retrouvions un équilibre. Mais cela ne met pas en péril l'existence des Restos du cœur.

Le spectacle des Enfoirés est diffusé vendredi soir. Vont-ils évoquer les "gilets jaunes" sur scène ?

Les Restos du cœur ont toujours une position apolitique et asyndicale. Nous sommes dans l'action concrète d'aide sociale. Les difficultés des "gilets jaunes", on les avait très bien perçues et accompagnées. Un des développements des Restos du cœur ces dernières années a été effectivement le développement du suivi des personnes en zone rurale et en zone isolée avec des camions qui peuvent circuler dans des zones moins denses.

Le spectacle des Enfoirés vous rapporte-t-il beaucoup d'argent ?

C'est vraiment un temps fort et l'appui des artistes est vraiment essentiel (…) C'est l'équivalent de 18 repas pour chaque DVD acheté. L'action des Enfoirés et la diffusion derrière, cela représente 10% du budget des Restos du cœur.

Vous êtes à nouveau en ligne