VIDEO. Chômage : la majorité piégée par les mauvais chiffres

ERIC THIBAULT / FRANCE 3

Après un nouveau record du nombre de demandeurs d'emploi en septembre, le ministre du Travail reconnaît un "échec".

Un nouveau record du chômage pour la mi-mandat de François Hollande, et un gouvernement qui tente d'assumer. Selon les derniers chiffres du chômage, dévoilés vendredi 24 octobre, 3,43 millions de demandeurs d'emploi sans activité pointaient à Pôle emploi en métropole en septembre. "Soyons honnêtes : nous sommes en échec", reconnaît le ministre du Travail François Rebsamen dans les pages du Parisien samedi.

"On a un ministre du Travail qui ne biaise pas, il ne fait pas de la com", déclare samedi Laurence Rossignol, la secrétaire d'Etat à la Famille, sur iTélé. "Il dit 'les chiffres sont ceux-là sur le chômage, nos objectifs ne changent pas, nous sommes dans une période où nous n'avons pas encore les résultats.'" Pour elle, le ministre assume ses responsabilités en tenant de tels propos. "Il ne vend pas du rêve, il parle franchement aux Français. On ne peut pas reprocher à un ministre de dire la vérité", affirme-t-elle.

Les frondeurs et l'opposition veulent une autre politique économique

Du côté des socialistes frondeurs, on réclame un changement de politique économique. "Une fois qu'on a fait un constat d'échec, il faut prendre des mesures pour réorienter la politique qu'on fait", indique à France 3 Marie-Noëlle Lienemann, sénatrice PS. "On n'entend pas cette volonté du gouvernement de tirer les leçons de cette situation."

L'opposition renvoie aussi la gauche à ses responsabilités. "C'est à elle de prendre des décisions qui permettront de créer des emplois", estime Bruno Le Maire, député UMP de l'Eure.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne