Une directrice de Pôle emploi limogée après le bug sur les chiffres d'août

Un panneau oriente les personnes vers l\'agence Pôle emploi de Montpellier (Hérault), le 24 octobre 2013.
Un panneau oriente les personnes vers l'agence Pôle emploi de Montpellier (Hérault), le 24 octobre 2013. (PASCAL GUYOT / AFP)

Il s'agit de la patronne des statistiques, un service réputé sensible, révèle Atlantico.fr.

Le bug de SFR, à l'origine d'une amplification de la baisse du chômage en août, a fait des vagues chez Pôle emploi. Et une victime :  la responsable du bureau des statistiques, des études et de l'évaluation. Hélène Paris a été limogée au cours de la première quinzaine d'octobre, révèle Atlantico, lundi 2 décembre. 

Pour le site, qui reprend les propos d'un cadre de l'entreprise, la directrice, arrivée début 2013 à Pôle emploi, "ne maîtrisait pas la machine. Pour sauver sa propre tête, Jean Bassères [directeur général du service public de l'emploi] n'a pas hésité à trancher celle de sa directrice". Atlantico évoque aussi de précédentes pannes, survenues quelques mois avant le dysfonctionnement chez SFR. 

"En attendant de [lui] trouver une autre affection, y compris (...) à l'extérieur de Pôle emploi", la directrice du service, "l'un des plus sensibles et des plus puissants de Pôle emploi", a été remplacée et rétrogradée au poste de chargée de mission.