Un bug à Pôle emploi pourrait perturber le versement de certaines indemnités en octobre

Des chômeurs patientent dans une agence Pôle emploi, le 27 août 2014, à Armentières (Nord).
Des chômeurs patientent dans une agence Pôle emploi, le 27 août 2014, à Armentières (Nord). (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Selon "Le Parisien", le système informatique de l'agence n'est pas opérationnel pour mettre en place les nouveaux droits rechargeables.

Pôle emploi n'est pas prêt. Selon Le Parisien du mardi 30 septembre, le logiciel qui doit mettre en place les droits rechargeables ne sera pas opérationnel avant le 20 octobre. Or, ces nouveaux droits entrent en vigueur mercredi 1er octobre. Ils doivent permettre à un chômeur qui retrouve du travail avant l'épuisement de ses droits à l'assurance-chômage de conserver le reliquat, utilisable s'il perd à nouveau son emploi. Jusqu'ici, le compteur était remis à zéro à chaque nouvel emploi.

Pour les chômeurs concernés par cette réforme ainsi que pour les personnes en fin de droits qui déposeront un dossier d'allocation de solidarité spécifique (ASS) à partir du 1er octobre, des perturbations sont à prévoir. "On nous a dit que cela allait générer de gros retards dans le versement des allocations, voire des ruptures de paiement. Je préviens déjà les gens. Car on va voir arriver à l'accueil des chômeurs très en colère. Et rien n'est prévu", s'inquiète un agent de Pôle emploi interrogé par le  quotidien.

De son côté, Pôle emploi reconnaît que le sujet est "assez compliqué". "Mais il y a des mesures qui seront mises en place", assure-t-on au Parisien. "Toutes les agences se sont organisées de façon à pouvoir étudier et gérer les dossiers entre le 20 octobre et début novembre, les allocations chômage n'étant versées qu'à partir du 8 du mois", précise un responsable. Pour les chômeurs en fin de droits, l'allocation de solidarité spécifique sera versée, exceptionnellement, avant de recalculer les droits, pour éviter les retards.