Présidentielle : les propositions des candidats pour relancer l'emploi

France 3

La lutte contre le chômage reste la principale préoccupation des Français. France 3 fait le point sur les pistes choisies par les principaux prétendants à l'Élysée.

Sur ce point au moins, tous les candidats ont un objectif en commun : faire baisser le chômage en France. Chacun a sa recette. François Fillon souhaite encourager les embauches en baissant largement les cotisations sociales sur les salaires. Le candidat les Républicains entend aussi en finir avec les 35 heures et revenir aux 39 heures hebdomadaires. Toucher à la durée légale du travail, pas question jure Emmanuel Macron qui veut maintenir les 35 heures, tout en exonérant fiscalement les heures supplémentaires. Autre promesse, baisser les charges patronales pour les salariés recrutés au SMIC.

Mélenchon propose "un droit opposable à l'emploi"

Partager les emplois pour travailler tous, c'est le créneau de Benoît Hamon. Il souhaite favoriser le temps partiel à l'aide d'incitations financières. Le candidat du Parti socialiste a aussi pensé à une taxe sur les robots pour financer la formation des chômeurs. Aujourd'hui, la France compte un peu plus d'un million de sans-emplois de longue durée. S'il est élu, Jean-Luc Mélenchon entend leur accorder ce qu'il appelle un droit opposable à l'emploi. En clair, l'État devra leur proposer du travail. La présence de travailleurs non Français sur les chantiers est un des thèmes favoris du Front national. Si elle arrive au pouvoir en mai prochain, Marine Le Pen veut imposer la préférence nationale en taxant les emplois des salariés étrangers. Ces mesures sont parmi les plus scrutées de la campagne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne