GM&S : les anciens salariés sont en colère

FRANCE 3

Les anciens salariés de l'équipementier GM&S en Creuse menacent PSA et Renault d'une procédure judiciaire. Ils estiment que les constructeurs n'ont pas tenu leurs promesses. 

Une usine vide, des machines à l'arrêt. Les salariés de GM&S à La Souterraine (Creuse) ont filmé leur lieu de travail mercredi 26 septembre. Il y a un an, pour sauver leur usine, les salariés avaient arraché une promesse à deux constructeurs, Renault et Peugeot. Les géants de l'automobile s'étaient engagés sur 22 millions d'euros de commandes annuelles. "Il y a des choses qui n'ont pas été respectées. Pourquoi les engagements de Renault signés par le ministre de l'Économie Bruno Le Maire ne sont pas là ? On veut continuer à nous faire crever ", s'insurge Yann Augras, salarié GM&S et délégué syndical CGT.

Bercy rappelle à l'ordre les deux constructeurs

Des craintes confirmées par Bercy. Dans un communiqué, le ministère affirme que le compte n'y est pas. Renault a effectué seulement 4,7 millions d'euros de commandes. "Il ne faut pas hausser le ton, mais on doit expliquer l'importance de ces engagements. Et les choses bougent. Je suis convaincu que Renault comme Peugeot comprendront que lorsqu'on a pris un engagement, il vaut mieux le tenir. C'est la condition de la cohésion de notre société. On ne trompe pas les gens", a déclaré Bruno Le Maire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne