Etats-Unis : le taux de chômage tombe à 3,6%, proche de son plus faible niveau en un demi-siècle

Une affiche proposant des postes à pourvoir à Fort Lauderdale en Floride, le 3 mai 2019. 
Une affiche proposant des postes à pourvoir à Fort Lauderdale en Floride, le 3 mai 2019.  (JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Les salaires aux Etats-Unis poursuivent leur hausse régulière. 

Un record historique depuis décembre 1969 : le taux de chômage  américain est tombé à un plus bas en avril avec des créations d'emplois solides dans de nombreux secteurs, allant des services professionnels aux entreprises au bâtiment, en passant par la santé ou l'assistance sociale. A 3,6%, le taux de sans-emplois a encore perdu 0,2 point par rapport au mois de mars. 

Les salaires poursuivent leur hausse régulière, la rémunération horaire moyenne ayant augmenté de 6 cents, ce qui installe la hausse sur un an à 3,2%. C'est significativement au-dessus de l'inflation, celle-ci s'étant inscrite à 1,5% en mars sur an, selon l'indice PCE.

De nombreux emplois à temps partiel

Bémol à ce tableau : un léger recul pour le deuxième mois d'affilée du taux de participation au marché du travail, qui est passé de 63% en mars à 62,8% en avril, a un peu aidé à faire baisser le taux de sans-emplois. Cela représente près de 500 000 personnes de moins sur le marché du travail.

D'autre part, si le nombre de chômeurs a fléchi de 387 000 pour atteindre 5,8 millions, les travailleurs ne trouvant qu'un emploi à temps partiel restent nombreux à 4,7 millions.

En avril, le taux de chômage est un peu plus élevé chez les hommes (3,4%) que chez les femmes (3,1%). Alors que celui des Blancs est tombé à 3,1%, celui des Noirs est resté à 6,7%, soit plus du double.

Vous êtes à nouveau en ligne