En quête de CDI

Phénomène nouveau, les jobs saisonniers représentent de plus en plus des opportunités de travail pour les habitués à des emplois précaires

Sylvie est étudiante en Economie. Elle sera marchande de glaces sur la plage de  Berck-sur-Mer, le temps des vacances scolaires. A défaut d'avoir trouvé mieux : "Vendeuse, c'est pas mon domaine, reconnaît-elle. Mais comme je n'ai trouvé que ça pour juillet et août, j'ai pris !"

La Côte d'Opale propose plus de 8.000 emplois saisonniers pour la période estivale. Pourtant, dénicher un job d'étudiant dans la région lui parait de plus en plus difficile.
Une explication à cela, ces offres intéressent désormais aussi des personnes habituées à la précarité du travail, abonnées aux missions de courtes durées. 

C'est le cas de Cédric (27 ans). Il travaillait encore récemment comme agent d'entretien et ouvrier en usine. Son espoir - alors qu'il est aujourd'hui plongeur dans un complexe touristique pour six mois - décrocher enfin ce fameux CDI, un Contrat à Durée Indéterminée, sésame pour une vie nouvelle. "J'aurais la sécurité de l'emploi, je pourrais nourrir la famille (...) Pour acheter une maison ou une voiture, on a plus de chance auprès des banques."

 



Vous êtes à nouveau en ligne