Voir la vidéo
FRANCE 2

Emplois francs : la deuxième tentative sera-t-elle meilleure ?

En déplacement dans le Nord, Emmanuel Macron a notamment annoncé sa volonté de créer 10 000 emplois francs. Mais de quoi parle-t-on ? Les emplois francs, c'est l'idée d'une prime donnée aux entreprises qui recrutent dans les quartiers populaires. Un dispositif testé, abandonné, mais bientôt relancé. Lancés en 2013 par François Hollande, les emplois francs n'ont pas été un succès.

Les possibles raisons du premier échec

Seulement 280 contrats avaient été signés sous la présidence de François Hollande. Les conditions étaient alors très restrictives. La prime n'était donnée que pour l'embauche d'un jeune âgé de 15 à 30 ans, au chômage depuis au moins un an et qui devait habiter en "zone urbaine sensible". En 2018, il suffira d'embaucher une personne résidant dans l'un des 1 514 quartiers dits de la "politique de la ville", sans condition d'âge. Les emplois francs ont aussi été lancés trop tôt après la crise selon certains. Enfin, le montant de la prime était jugé insuffisant. Pour l'embauche d'un CDI en 2013, la prime était de 5 000 euros. En 2018, ce sera 15 000 euros, soit trois fois plus.

Le JT
Les autres sujets du JT
plus