Emploi : les "mesurettes de Hollande coûteront jusqu'à deux milliards d'euros"

France 3

Etienne Lefebvre et Christophe Ramaux débattent ce mardi 12 janvier dans le Grand Soir 3 du service civique comme arme anti-chômage.

"Il ne faut pas sous-estimer la volonté chez les jeunes de s'engager dans un combat civique. Le service civique a de plus en plus de succès. Mais sa rénovation ne s'accompagne pas de mesures en faveur de l'emploi", estime Christophe Ramaux, membre des économistes atterrés. "C'est un dispositif qui fonctionne assez bien. C'est assez rare pour le signaler. Les jeunes qui l'ont essayé sont satisfaits. Mais si on veut faire du chiffre : on va prendre n'importe quoi comme mission, on va prendre des emplois qui existent déjà et les concurrencer. Cette politique du chiffre peut faire beaucoup de dégâts", pense Etienne Lefebvre, rédacteur en chef des Echos.

"Faut pas se moquer des jeunes"

"Il y a un plan social larvé et massif dans les associations partout en France. Or, qui va accueillir ces jeunes ? Les collectivités locales et les associations. Le service civique ne coûte que 100 euros pour la structure d'accueil", affirme l'économiste Christophe Ramaux. Et d'ajouter : "Faut parier sur l'engament républicain des jeunes, mais faut pas les prendre pour des truffes. Ce que François Hollande nous sert, ce sont des mesurettes qui ne vont pas résoudre les problèmes de l'emploi". "Des mesurettes qui vont coûter, si l'objectif de François Hollande est tenu, deux milliards d'euros quand même, donc des mesurettes assez coûteuses", précise en conclusion le journaliste Etienne Lefebvre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne