Emploi : la recette du Cantal

France 3

Pour la première fois depuis 2009, le taux de chômage est passé sous la barre de 9%. Dans le Cantal, on frôle même le plein emploi. Reportage. 

Avec un taux de chômage à 5,8% et plus de 500 postes à pourvoir, le Cantal a de quoi rendre jaloux bon nombre de départements français. Nous sommes au sud d'Aurillac, chez Lheritier, la première entreprise de transport du département, qui vient de lancer une campagne de recrutement pour dix postes en CDI. Pour son premier jour, Christopher Chanoni, chauffeur routier, va apprendre à manœuvrer son 44 tonnes, sur le parking de l'entreprise. Ici, les chauffeurs sont choyés, et souvent, ils peuvent même choisir leur emploi du temps. Des postes de chauffeurs, mais aussi de cuisiniers, d'ingénieurs ou encore d'infirmiers : le Cantal recrute dans tous les secteurs.

Opération séduction pour attirer les compétences

Opération séduction à la Chambre de commerce et d'industrie, qui vient d'organiser un salon virtuel de l'emploi façon site de rencontres. Une heure quinze entre Paris et Aurillac et deux liaisons aériennes par jour, de quoi séduire les entreprises installées dans la région. L'objectif : attirer ici de nouvelles compétences pour permettre au département de poursuivre son développement économique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne