Emploi : la fin des contrats aidés suscite l'anxiété

FRANCE 3

Le chômage est en hausse. La décision du gouvernement de limiter le nombre de contrats aidés pourrait peser sur les prochains chiffres de l'emploi.

Les collectivités locales redoutent la fin de ce type de contrat. La fin des contrats aidés était une solution d'insertion pour de nombreux jeunes. "On a plus de 10 000 enfants qui vont venir sur nos activités et faire du sport. Si j'ai moins d'entraîneurs, je pourrais en accepter moins, les jeunes resteront dans les quartiers à ne pas savoir quoi faire. On va prendre des risques à ce niveau-là", déplore Franck Morancy, le responsable administratif du club sportif de Sarcelles (Val-d'Oise).

"Ajouter du chômage au chômage"

À Sarcelles, il y a des contrats aidés dans les associations, les écoles privées, on en trouve même dans les couloirs de la mairie. Pour l'adjointe au maire, c'est une catastrophe de les supprimer. "Ça risque d'ajouter du chômage au chômage. Ce n'est pas ce dont on a besoin actuellement dans notre ville", déclare Annie Perronet. Dans la commune, le chômage dépasse les 30%.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne