Emploi : Arkema, l'exemple du recrutement par simulation

FRANCE 3

Selon les chiffres annuels de Pôle emploi, les besoins de main-d'œuvre n'ont jamais été aussi élevés depuis le début de la décennie. France 3 s'est intéressée à une entreprise, acteur majeur de la chimie mondiale, qui cherche des employés spécialisés. Ses méthodes de recrutement sont plutôt insolites.

C'est la plus grosse industrie chimique du département de l'Eure : 650 salariés et une recherche constante de personnel. Gilles Marot, le directeur du site, a besoin de sept personnes pour contrôler la qualité du produit fini. Problème : il peine à recruter, à trouver les bons profils. Les futurs salariés, ce sont peut-être eux. À quelques pas de l'usine, des candidats au poste font des exercices un peu particuliers. Ici, pas de CV, mais des exercices pour tester la logique, l'habileté, le sens pratique, en un temps donné. C'est une méthode de recrutement par simulation encadrée par Pôle emploi.

De plus en plus d'entreprises conquises

L'objectif est de tester les aptitudes pratiques des candidats. Ursula est au chômage depuis un an et demi. Sans diplôme, elle n'aurait jamais pu postuler dans l'industrie chimique de manière classique. Cette méthode a été mise en place il y a presque vingt-cinq ans, mais elle intéresse de plus en plus les entreprises. L'année dernière, plus d'un tiers des candidats ont été embauchés en CDD de cinq mois. Après deux heures de tests et de concentration, Ursula espère avoir réussi. Elle sera fixée d'ici une dizaine de jours.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne