Cora : les syndicats redoutent un nouveau plan social

FRANCE 2

Selon les syndicats, le groupe Cora devrait annoncer un nouveau plan social mardi 28 janvier, le troisième en deux ans. Plus d'un millier de postes sont menacés, notamment ceux des salariés qui ont refusé de modifier leurs conditions de travail et de signer l'accord de flexibilité proposé par la direction. 

Les hypermarchés Cora sont dans la tourmente. Selon les syndicats, 1 077 emplois devraient être supprimés sur 16 500. Une réunion a lieu mardi 28 janvier au siège du groupe, en région parisienne. "On attend que les 1 077 salariés soient reclassés et repositionnés dans l'entreprise. On veut que la direction prenne un autre virage", explique, inquiet, Julien Aquilina, délégué central CGT Cora.

8 000 postes supprimés en dix ans

Les suppressions de postes concerneraient, selon les syndicats, les salariés qui ont refusé de signer un avenant à leur contrat de travail. Cet avenant prévoyait davantage de flexibilité horaire et de polyvalence, en caisse et au rayon épicerie, notamment. Le groupe Cora, qui a déjà supprimé 8 000 postes en dix ans, est particulièrement victime de la crise de la grande distribution, selon un spécialiste. La direction de Cora refuse de s'exprimer avant la fin du comité social d'entreprise mardi après-midi. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne