VIDEO. "On ne peut pas mentir aux Français" : Macron refuse les "fausses polémiques"

FRANCE TELEVISIONS

Le ministre de l'Economie persiste et signe, lundi, après sa déclaration sur l'assurance-chômage et la réaction sèche du premier secrétaire du PS.

Emmanuel Macron tente de calmer le jeu, mais persiste et signe après sa déclaration sur l'assurance-chômage. Selon lui, il n'a "dit que la vérité et ce qui est sur la table" des négociations. "J'ai bien indiqué que la réforme sur l'assurance-chômage devrait être regardée en temps voulu." Le ministre de l'Economie estime que les journalistes n'ont pas lu son interview au Journal du dimanche "jusqu'au bout "

"Je n'ai dit que la vérité et ce qui est sur la table"

"Les partenaires sociaux viennent de signer un accord, nous l'avons tout à fait accepté et homologué. Maintenant, la priorité, c'est le bon fonctionnement du marché du travail, de Pôle emploi, de l'indemnisation des chômeurs et avoir une politique plus efficace", a déclaré Emmanuel Macron à son arrivée, lundi 13 octobre, à une réunion interministérielle contre la propagation du virus Ebola en France.

"Mais en 2015 et 2016, des discussions se rouvriront, je n'ai dit que la vérité et ce qui est sur la table [des négociations], la réalité du déficit." Le ministre de l'Economie dit refuser les "fausses polémiques" après la réponse sèche du premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis : "On ne peut pas mentir aux Français, c'est comme ça aussi qu'on avance", dit-il.

 

Vous êtes à nouveau en ligne